Métropole Lyon en place, le territoire du Rhône modifié

Nouvelle année, nouvel aménagement. Le 1er janvier 2015 marquera l’arrivée d’un nouveau Rhône et d’une nouvelle présidente de la nouvelle collectivité dans la foulée. A l’origine de cette modification, la mise en place de la Métropole Lyon.

Métropole Lyon arrive, le Rhône survit

La mise en place de la Métropole Lyon a été effectuée pas plus tard que le 1er janvier de la nouvelle année. Conséquence : le Rhône est toujours vivant, mais subit des changements. L’ancien département cède sa présidente (Danielle Chuzeville) à la nouvelle collectivité départementale. Elue le 16 janvier, cette dernière a remporté 18 voix sur 23 et se trouve donc en charge du nouveau territoire. Pour leur part, 26 nouveaux conseillers généraux seront élus en mars, dans le respect de la parité hommes-femmes. Malgré ses modifications, le nouveau Rhône semble conserver l’ensemble de ses compétences.

La nouvelle facette du Rhône

Suite à la naissance de la Métropole Lyon, le nouveau Rhône regroupe désormais 13 cantons et 228 communes. Ses entreprises sont estimées à un nombre de 32 000 et ses habitants, à 44 000. Et on y compte en outre 1700 agents. Mais, conservant de grandes compétences, la nouvelle collectivité continuera à contribuer au développement des logements et collèges notamment, grâce à un budget annuel de 500 millions d’euros. Mais, elle ne délaisse pas non plus l’investissement dans les RSA. De son côté, la Métropole Lyon s’engage également à allouer un budget de  75 millions d’euros par an au Rhône, en guise de compensation annuelle.

Le cheval de bataille de la présidente du nouveau Rhône

La mise en place de la Métropole Lyon est bien officielle, le Rhône se transforme, mais, la nouvelle présidente de la collectivité départementale déclare vouloir pérenniser le dynamisme de l’ancien département via les intercommunalités. De plus, toujours dans le but d’optimiser le développer le nouveau territoire ainsi aménagé, une création de société d’économie mixte à vocation patrimoniale serait envisagée.

Laisser un commentaire