Réforme territoriale : l’innovation, point fondamental omis

Qui dit changement dit innovation. Pourtant, dans la réforme territoriale, concernant la nouvelle configuration de la carte française en l’occurrence, ce point fondamental semble omis, voire le cadet des soucis. Un déni qui pourrait alors particulièrement mettre en danger la création de l’emploi.

Les politiques de soutien à l’innovation, dernière des priorités dans la réforme territoriale ?

Novembre dernier, dans le cadre de la réforme territoriale, toute l’attention de l’Assemblée Nationale semblait centrée sur la Région, désignée alors comme la nouvelle collectivité influente, dont dépend le développement territorial, car regroupant les plus grandes compétences nécessaires à ce dernier. Diminution des dépenses publiques, meilleure considération des besoins du citoyen ont particulièrement fait l’objet de diverses validations. Mais, si la réforme, elle, se poursuit, un point fondamental de ce changement de la carte française est visiblement mis à l’écart : l’innovation. Un facteur indissociable des réformes institutionnelles, dont les conséquences sur les politiques de soutien à l’innovation sont directes. Une omission qui tend alors à réduire l’importance de la création de l’emploi. 

Les Régions flattées, l’innovation interrégionale, oubliée

Le rôle des Régions dans le développement territorial semble indéniable. Et si l’innovation dans ce contexte mérite autant d’attention, c’est par ce que ces dernières assurent principalement le financement des structures intermédiaires et dispositifs de soutien à l’innovation notamment. Mais, elle est aussi spécialement concernée par l’innovation des structures interfaces traditionnelles, telles que les pôles de compétitivité. Une question demeure alors : les stratégies de soutien à l’innovation définies jusqu’ici sur le long terme par les Régions peuvent-elles être efficientes si l’innovation inter régionale elle-même n’est pas considérée ?

Réforme et créations de l’emploi : des chantiers de réorganisation inévitables

La question d’innovation ne peut être oubliée comme cela semble le cas dans la transformation de la carte française. Les modifications que celles-ci implique s’étendent au niveau des stratégies de développement économique. Par exemple, une nouvelle organisation d’envergure devra être entreprise au niveau des agences régionales de l’innovation qui devraient travailler davantage à proximité, ou encore au niveau de la redistribution des métiers. Cela, sans compter en outre la nouvelle organisation des structures requise.

Laisser un commentaire